Maison des jeunes Le Trait d'Union de Victoriaville
Nous contacter :
819-752-4767

UN TRAIT D’UNION

Bulletin d’information familial

Édition 17, volume 5, juin 2017

L’été est à nos portes!

Vivre un déménagement à l’adolescence….

L’argent de poche et économies….

Qu’arrive-t-il à mon corps?….

Adolescence : Montée en puissance des odeurs corporelles….

Que faire cet été avec mon ado?….

Cet été à la MDJ….

Venez nous visiter

www.mdjvicto-prevention.org

_____________________________________________________________

Vivre un déménagement à l’adolescence

Après un déménagement, un adolescent devra affronter de nombreux défis qui seront forcément plus intenses par la période de questionnements qu’il traverse à cet âge. Ses sentiments pourront aller de la colère à la tristesse et il sera bien difficile pour les parents, de trouver les bonnes réponses pour aider son ado à passer ce cap difficile.

Comprendre la psychologie des ados.

L’adolescence est la période où l’on cherche à trouver sa propre identité, à se construire. On multiplie les expériences, on s’attache à certaines activités, on s’entoure d’amis, etc. Lorsque l’adolescent prend conscience qu’il va devoir abandonner plusieurs choses qui comptent pour lui, il va encore plus que les adultes, ressentir un vide, source d’angoisse. Cela se traduira par des réactions différentes pour chaque ado. Par exemple, de la colère, des périodes d’anxiété et de sommeil chamboulé, des reproches, ou encore de rester silencieux. Votre ado vous en voudra pour l’avoir obligé à laisser derrière lui ce qu’il a mis des mois à construire : ses repères, ses lieux, son appartenance à une école ou à un groupe d’amis.  Ne soyez pas surpris s’il s’isole : il cherchera à travers ce geste à vous montrer sa désapprobation.

Écoutez votre ado et soutenez-le avant le déménagement.

Il a besoin à présent de digérer la nouvelle, de se protéger. Bien sûr, vous souffrez probablement vous aussi de la situation, le déracinement est difficile pour tout le monde, mais en tant qu’adulte, vous avez participé à la prise de décision, qu’en est-il de votre ado? Vous êtes normalement déjà convaincu par l’intérêt du déménagement et vous vous sentez prêt à convaincre votre enfant de la pertinence de ce choix. Il vous faudra cependant de la patience! Le fait d’essayer de calmer les angoisses de votre ado est tout à fait naturel. Il serait plutôt conseillé de l’amener à s’exprimer sur les raisons de sa colère et surtout, apportez lui un soutien émotionnel. Une fois qu’il aura compris que l’on respecte ses sentiments, il sera plus sensible aux aspects positifs du déménagement.

Rendez-le actif dans le processus.

Avant la date du déménagement :

  • Laissez votre ado passer du temps avec ses amis.
  • Organisez avec lui des sorties dans les endroits qu’il apprécie.
  • Encouragez votre adolescent à créer un album souvenir de l’endroit que vous quittez.
  • Planifiez la visite de ses amis dans votre nouveau lieu de résidence.

Faites comprendre à votre ado qu’il fait partie de l’organisation du déménagement. Consultez-le sur certaines prises de décisions, sur certaines dispositions pratiques du déménagement. Voyez dans quelle mesure il peut vous aider dans les tâches organisationnelles : trier les vêtements dont il veut se débarrasser, organiser les étiquettes des boîtes, dessiner le plan d’aménagement de sa nouvelle chambre…

Maintenant que vous êtes déménagés…

Chaque ado a son rythme d’adaptation. Alors, il pourrait être intéressant de prévoir des temps de discussion pour amener votre ado à s’exprimer sur ses nouvelles réalités. Il est fortement conseillé de miser sur les efforts que votre enfant fournit pour s’intégrer dans son nouvel environnement. J

Référence :http://www.changerdeville.fr/nouvel-arrivant/arriver-dans-nouvelle-ville-quand-on-est-adolescent-795.html

 

Argent de poche et économies!!

L’été est arrivé et tu aimerais amasser quelques dollars pour te payer de belles activités. Voilà quelques suggestions pour t’aider à remplir ta tirelire :

Garder des enfants :

Garder des enfants est une bonne façon d’amasser de l’argent de poche. Afin d’offrir tes services, tu peux faire du porte-à-porte dans ton quartier ou bien demander à tes parents de parler de toi dans leur milieu de travail. De plus, il serait intéressant de suivre un cours de gardiennage pour apprendre des trucs de base sur les enfants et les premiers soins.

Promener des chiens :

Y a-t-il des chiens dans ton quartier? Si tu connais leurs maîtres, demande-leur si tu peux les promener quelques fois par semaine. Vérifie combien ils seraient prêts à te payer pour le faire. Tu ne gagneras peut-être pas beaucoup d’argent au début, mais si tu travailles bien, d’autres personnes dans le quartier pourraient aussi te confier leur chien.

Travaux ménagers :

Demande à tes parents et/ou tes voisins comment tu peux les aider à la maison en échange de quelques dollars par semaine. Voici des suggestions :

– sortir les poubelles;

– tondre la pelouse;

– laver la voiture;

– etc.

Savais-tu que c’est une excellente idée d’apprendre à mettre de l’argent tôt de côté, parce que c’est une bonne habitude que tu garderas toute ta vie! Ce n’est pas grave si tu n’as pas encore vraiment de travail. Tout l’argent que tu accumuleras finira par faire une bonne somme à long terme.

Voici quelques conseils

Fais-toi une tirelire :

Trouve un pot ou une boîte de conserve que tu vas décorer. Ce sera ta tirelire personnelle. Ce serait une bonne idée que tu la gardes dans un endroit sûr, comme une garde-robe ou un tiroir. Chaque fois que tu auras de l’argent de poche ou de la monnaie en trop, mets-les dans la tirelire au lieu de les dépenser. Tu seras surpris de voir combien tu accumuleras avec le temps.

Réfléchis bien :

C’est tentant d’acheter un nouveau chandail ou un jeu vidéo quand tu as de l’argent, mais tu pourrais peut-être attendre un peu? Dans quelques semaines, le prix sera sans doute plus bas. Tu pourrais aussi trouver quelque chose de moins cher qui te fera autant plaisir.

Un sentiment d’accomplissement

Par ailleurs, le fait de gagner ton propre argent de poche te fera sentir autonome, mature et responsable. Cette nouvelle autonomie aura une grande influence sur ton estime personnelle et sur ta confiance en toi.

Référence : Revue ParentAdo, volume 2, numéro 4.

Qu’arrive-t-il à mon corps?

Répondons d’abord, à la question « pourquoi ». Le but ultime de dame nature: te rendre capable de reproduction et d’assurer la survie de l’espèce! La seule et unique raison qui fait qu’on ne reste pas enfant toute notre vie est que les habitants de la planète doivent éventuellement grandir pour pouvoir se reproduire. Sinon, ce serait la fin de la vie humaine sur Terre.

Comment la puberté commence-t-elle? C’est simple : la puberté est enclenchée par le travail des hormones, des substances chimiques produites par différentes parties de ton corps. Ces substances voyagent dans le sang et servent de moyen de transport pour véhiculer des informations et des ordres d’une partie à l’autre du corps. Comme Postes Canada, c’est une sorte de service postal qui livre les messages d’un patron à l’adresse précise d’un employé qui, dès la réception du message, devra effectuer une tâche précise. Il y a plusieurs petits et grands patrons à l’intérieur de toi. Et surtout, il y a des milliards d’employés. Les hormones sont très efficaces et beaucoup plus rapides et précises que Postes Canada; le service express est garanti non pas en 24h, mais en une fraction de seconde!

Ainsi, à l’adolescence, le courrier du grand patron (le cerveau) ordonne aux ovaires (chez les filles) de sécréter des œstrogènes et aux testicules (chez les gars) de sécréter de la testostérone. À leur tour, ces hormones dites sexuelles voyagent à l’intérieur de toi, de manière à te renforcer physiquement et à te préparer à donner la vie.

Informations générales sur la puberté

Les changements que tu vivras à la puberté et l’apparence que tu auras sont en grande partie liés à l’hérédité. Ainsi, il est impossible de prédire le type de transformation que tu connaîtras et l’âge auquel tu arriveras aux différentes étapes. Cela peut varier énormément d’une personne à une autre.

Si tu ne grandis pas aussi vite que tes amis, ne t’inquiète pas. Le temps est souvent ton meilleur allié. Plus la puberté commence tardivement, plus les transformations s’effectuent rapidement. Il est donc possible que tous tes amis soient plus grands que toi à 13 ans, mais que tu les aies dépassés à 15 ans.

La puberté des filles commence jusqu’à deux ans avant celle des gars. Puisque ce sont elles qui doivent porter les enfants, la nature les prépare alors plus tôt.

Les extrémités (pieds, mains) ont tendance à se développer plus rapidement au début de la puberté que les autres parties du corps.

Changements physiques

Chez les garçons, en moyenne vers 12-13 ans, une plus importante poussée de croissance se fait ressentir, et ce, jusqu’à environ 16 ans. Après quoi tu continues de grandir plus lentement jusqu’à environ 18 ans. Aussi, les testicules et le scrotum grossissent, mais le pénis ne change pas beaucoup. Le corps grandit et se transforme, les épaules s’élargissent et des poils apparaissent. En général, entre 15 et 18 ans, les organes génitaux ont presque atteint leur grandeur adulte. Des poils sous les aisselles, au visage et au pubis se manifestent davantage.

Chez les filles, en moyenne vers l’âge de 12-13 ans, étant donné que les ovaires ont généralement déjà commencé à produire des hormones, plusieurs changements au niveau des organes génitaux se font ressentir. En effet, ces derniers se préparent pour l’arrivée des menstruations. Environ deux ans après que les seins aient commencé à se développer, des poils apparaissent aux aisselles et au pubis et les menstruations peuvent se mettre en route (en moyenne entre 11 et 14 ans). Si tu as des questionnements à ce sujet, n’hésite pas à poser des questions à une personne adulte en qui tu as confiance.

Enfin, la période des changements se termine habituellement vers 21 ans pour les gars et vers 18 ans pour les filles. Mais, autant chez les gars que chez les filles, prendre soin de son hygiène corporelle (douche, déodorant, dents, etc.), c’est la recette gagnante contre les odeurs de la puberté.

Référence : BEAULIEU, DANIE. Ça roule!, 2008, 335 pages.

 

Adolescence: Montée en puissance des odeurs corporelles.

En grandissant, les odeurs corporelles changent et s’accentuent. Le passage de l’adolescence est la période pendant laquelle, on apprend à gérer ses odeurs en même temps qu’on les découvre. Cet apprentissage n’est pas évident.

L’hygiène est nécessaire à notre bien-être et à notre santé. Elle est nécessaire pour se sentir bien dans sa peau et avec les autres. Elle assure aussi notre bonne santé.

Savais-tu que les progrès en matière d’hygiène aux 19e et 20e siècles ont participé à l’augmentation de notre espérance de vie. Ils sont aussi permis d’enrayer des maladies autrefois très courantes, comme la peste (la peste noire en Europe aurait tué entre 10 et 17 million de personne en 5 ans. C’est-à-dire environ 45% de la population).

L’hygiène ne concerne pas juste notre corps, il concerne toutes les pièces de la maison… l’un et l’autre vont de pair. Laver correctement les ustensiles de cuisine, mais aussi se laver les mains avant de cuisiner!!! Donc, qu’en est-il de ta chambre ???

Voici quelques conseils :

Haleine fraîche

Pour ne pas sentir mauvais de la bouche lorsque l’on parle ou que l’on embrasse quelqu’un, il n’y a pas de secret, il faut se laver les dents tous les jours. Idéalement après chaque repas et avant chaque rendez-vous amoureux, et au minimum deux fois par jour, le matin et le soir. Si nécessaire, on se lave les dents aux lavabos de l’école, à la Mdj ou chez un ami. Il suffit d’avoir toujours dans son sac à dos une brosse et de la pâte à dent.

En dernier recours, on peut utiliser de la gomme à mâcher (sans sucre !). Attention, les gommes à mâcher ne remplacent pas le lavage des dents, c’est en dépannage ponctuel.
Évidemment, le tabac est le pire ennemi de l’haleine.

Nous transpirons plus ou moins, tout au long de la journée. Notre linge de corps (bobette, chandail, chaussette) absorbe nos odeurs puis les diffuse. Il est impératif d’en changer tous les jours. En revanche, il est rarement utile de mettre au lavage son coton ou son pantalon tant qu’ils sont propres.

 Après une séance de sport, et particulièrement si l’on a transpiré, on prend idéalement une douche et on change de chandail, de sous-vêtements et de chaussettes !

Les déodorants, à utiliser dès que nécessaire

Pour limiter les odeurs sous les aisselles, il est conseillé de recourir aux déodorants dès que nécessaire. Attention, l’utilisation d’un déodorant ne dispense pas de changer de chandail tous les jours, au contraire.

Les chaussettes aussi… 

Elles se changent aussi très régulièrement, idéalement tous les jours. Pour les personnes qui sentent fort des pieds et/ou qui transpirent beaucoup, il est idéal d’alterner avec deux paires de chaussures. Le soir, il faut ouvrir ses chaussures et les laisser sécher.

Hygiène intime

L’hygiène intime est primordiale, pour sentir bon, pour son bien-être et aussi pour prévenir les infections liées à la macération. Il est donc nécessaire de se laver les parties intimes tous les jours et après chaque rapport sexuel (un petit rappel : avec préservatif !).

Des cheveux en pleine forme

Peu de gens le savent, mais il est déconseillé de se laver les cheveux quotidiennement, car ils ont ainsi tendance à devenir gras plus vite. Il faut surtout penser à bien rincer les cheveux pour éviter que les restes de shampoing ne se transforment en pellicules. Rincer abondamment les cheveux à l’eau claire et froide permettra de les rendre plus brillants!!!

À savoir

En cas d’odeur corporelle très forte ou gênante, d’excès important de transpiration, il est conseillé de consulter son médecin traitant ou un dermatologue pour savoir ce qu’il en est, pour se rassurer et/ou obtenir des conseils personnalisés. Enfin, en cas d’affection (lésions, rougeurs, démangeaisons, boutons…), il faut aussi consulter son médecin.

QUE FAIRE CET ÉTÉ AVEC MON ADO ?

L’été arrive à grands pas! Cette période de l’année est parfaite pour réaliser diverses activités en famille. Le choix des activités est très vaste, et il n’est pas toujours évident d’intéresser nos ados à faire des activités avec nous. Il est important de considérer les intérêts de tout le monde et du budget dont nous disposons.

 

Il n’est donc pas nécessaire de planifier l’été en entier. Le simple fait de passer la journée de manière spontanée avec lui pourrait le combler de bonheur. Il est important de se garder des journées libres, afin de laisser place à l’improvisation. Ces journées sont généralement les plus appréciées et les plus mémorables, dans lesquelles tout le monde y gagne du bonheur!

Voici quelques conseils pour cet été…

  • Prévoyez des journées libres pour laisser cours à l’imagination et à la spontanéité.
  • Préparez quelques activités qui nécessitent de l’organisation, en compagnie de votre ado.
  • Pensez à des activités simples, qui requièrent peu de préparation et peu de frais.
  • Gardez en tête qu’il peut être moins motivant à l’adolescence de faire des activités en famille. Demandez à votre ado de dresser une liste des activités qui l’intéresse et qu’il aimerait faire, seul ou en famille.

Pour que tous y trouvent leur bonheur, le fait de prendre un moment en famille pour discuter des intérêts permet de mettre sur table des idées qui pourraient plaire à plusieurs, voire de faire des consensus pour arriver à des compromis.

Quelles sont les activités que l’on peut proposer à nos jeunes pour conserver la complicité, et par la même occasion poser des bases solides pour la relation d’adulte à adulte qui s’amorce ? Voici quelques suggestions à moindre coût, dans la région :

  • Canot et Kayak au réservoir Beaudet
  • Piscines municipales
  • Mini-Putt au Marché public
  • Vélo
  • Pique-Nique dans un parc
  • Tennis
  • Marche au mont Arthabaska
  • Piste d’hébertisme au parc des Grandes Coulées (Plessisville)
  • Feu avec guimauves et/ou saucisses

Nous devons garder en tête que l’été est synonyme de vacances et qu’il est important, avant tout, d’avoir du plaisir. N’oubliez pas, les ados traversent une période très particulière et pas toujours facile. Si votre ado ne semble intéressé à aucune de vos activités familiales, une bonne solution serait d’inviter un de ses amis à partager vos sorties. Ainsi votre ado ne se sentira pas en minorité et qui sait, peut-être que l’ami en question aidera voter jeune à réaliser à quel point vous êtes un parent cool ! J

Référence : www.canalvie.com

Cet été à la MDJ

Comme vous le savez probablement, la Maison des jeunes est très active et planifie régulièrement des activités de toutes sortes à l’intérieur comme à l’extérieur.

Ces activités engendrent des coûts et c’est pour cette raison que la MDJ organise des activités d’autofinancement tout au long de l’année.

Cela permet aux jeunes, en s’impliquant, par exemple, dans la vente de billets à 2$, dans le squeegee ou dans certains événements de bénévolat,  d’accumuler des crédits et ainsi réduire le montant des sorties.

Cette année,  nous irons à La Ronde, le 28 juin 2017, au coût de 25$.

Nous irons également au Village Vacances Valcartier le 17 août 2017, au coût de 25$.

Plusieurs autres activités trippantes auront lieu tout au long de l’été :

  • Camping
  • Lac Cristal
  • Aquarium de Québec
  • Noël du campeur
  • Cuisine, etc.

Pour plus d’information, communiquez avec nous au 819-752-4767 (jour) ou au 819-752-3899 (soir).

Bon été à tous et à toutes!!